Fermer

Aménagement intérieur

Sommaire

  • Toilettes sèches : des WC écolo
  • Les nombreux avantages de ce type de toilettes
  • Toilettes sèches : un entretien très fréquent
  • Fabriquer ses propres toilettes sèches
  • Prix des toilettes sèches

Une solution idéale lorsqu'on a un jardin...

Il existe quatre modes de fonctionnement de toilettes :

Toilettes sèches : des WC écolo

Les toilettes à compostage sont la solution écologique et économique par excellence puisque leur fonctionnement ne nécessite pas d'eau.

Le principe des toilettes à compostage est de mélanger des déchets végétaux secs (copeaux de bois, paille, terre, cendre...) aux matières organiques (selle et urine) afin d'obtenir un équilibre carbone-azote adéquat.

Les matières normalement rejetées dans les égouts et nécessitant des opérations de retraitement coûteuses sont en fait recyclées puis récupérées sous forme de compost, pouvant aller nourrir le sol de votre jardin ou celui de votre voisin.

Conçues dans les années 1970, ces toilettes restent marginales, car elles n'ont guère trouvé leur place sur le marché français.

Pourtant, leur utilisation n'est pas contraignante et leur mise en œuvre on ne peut plus simple.

Les nombreux avantages de ce type de toilettes

Voici quelques avantages des toilettes sèches :

  • Ces toilettes évitent l'installation de fosses septiques dans les zones ne possédant pas de tout-à-l'égout.
  • Ce type de WC se pose n'importe où puisqu'il ne nécessite ni canalisation, ni arrivée d'eau... certains modèles sont même portatifs.
  • Le risque d'odeur n'existe pas ou est simplement la preuve que le compostage n'est pas correctement réalisé et l'équilibre azote-carbone pas atteint.
  • L'économie d'eau est très importante : on utilise près de 6 litres par chasse d'eau dans le cas des toilettes conventionnelles !
  • Le recyclage des matières constitue une ressource naturelle que l'on peut facilement exploiter sous forme de compost : il suffit de le laisser se transformer tranquillement avec les épluchures de pomme de terres et autres déchets végétaux du jardin.

Dans certains pays en voie de développement, l'usage de ces toilettes à compostage permet de réduire considérablement la contamination des nappes phréatiques en cas d'épidémie.

Toilettes sèches : un entretien très fréquent

Les toilettes sèches nécessitent un approvisionnement constant en sciure, broyat de végétaux ou cendre puisqu'à chaque utilisation il faut recouvrir les déjections et le papier hygiénique par une quantité de matière végétale sèche (environ deux louches à chaque fois).

Il est aussi nécessaire de vidanger le seau et de savoir quoi en faire ensuite, ce qui peut poser des problèmes lorsqu'on ne possède pas de jardin...

Fabriquer ses propres toilettes sèches

Fabriquer ses propres toilettes à compostage est très facile.

Il faut réaliser un caisson en bois, pouvant supporter votre poids, l'habiller d'une lunette, fixer un récipient en dessous pour accueillir litière et déjections.

L'approvisionnement des copeaux peut se faire auprès des scieries, sachez qu'un mètre cube de copeaux permet à une famille de quatre personnes une autonomie de 8 à 10 semaines.

Prix des toilettes sèches

Des modèles manufacturés de toilettes à compostage existent sur le marché, mais sont encore bien onéreux.

Le prix dépend également du matériau :

  • en bois : de 150 € à 350 €,
  • en plastique : de 15 € à 50 €,
  • en carton : de 10 € à 20 €.

WC : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'installation et l'entretien
Télécharger mon guide
WC

Choisir un type de WC avec l'aide d'un professionnel

Vendeurs / Installateurs de salles de bain

1 Modèles de WC